La force du nombre

... vous conduit dans les camps de réfugiés de la bande de Gaza où je suis allée en 2002.

J’y peins les sentiers de désespoirs qu’empruntent des Palestiniens qui, comme mon père, choisissent la route du pire tellement leur est intolérable la vue des bouches ouvertes qu’ils ne peuvent nourrir. À travers le quotidien de fillettes, de garçons, d’hommes et de femmes, ce récit s’attarde aussi au pouvoir des mots dans les mains des journalistes.

* * *

Voici un chapitre de ce récit :

Chapitre 21 — La télé et les journaux d’ici les nettoient aussi
(PDF, 140 Ko)